Saturday, 31 October 2015

il commence

il commence avec
ces miroirs
qui se ferment
dans les pleurs
des arbres

et le besoin
irrémédiable
de réconcilier
tous les points
de la sphère

---

it begins with
these mirrors
that close
in the tears
of the trees

and the irreversible
need
to reconcile
all points
of the sphere




Monday, 26 October 2015

les sonorités du temps

les sonorités
du temps
ne se confondent plus

au bruit léger,
tes pieds
touchent à peine
la moelle de la nuit


Saturday, 24 October 2015

speculum

(ton visage)

saisir le double jeu
de la lune,
blanchir la surface
de mon regard

---

(facies tua)

capere duplicem ludum
lunae
albare superficiem
oculorum meorum




Friday, 23 October 2015

mon nom

mon nom
(indéchiffrable)
se donne
aux ombres
du possible

comme la peur
éteinte
dans les fontaines
et le silence
de tes paumes

---

mi nombre
(indescifrable)
se da
a las sombras
de lo posible

como el miedo
apagado
en las fuentes
y el silencio
de tus palmas




Sunday, 18 October 2015

ton regard

ton regard s'incline
vers la tristesse
incompréhensible
des chênes

le bonheur passe
à côté de nous,
durci dans la mémoire
des oiseaux et des nuages
du crépuscule

---

your gaze bends
to the incomprehensible
sadness
of the oaks

happiness passes
next to us,
cast in the memory
of birds and the clouds
of dusk


Saturday, 17 October 2015

jeu serein

jeu serein,
librement dérobé
ne trompe pas ta soif
avec peu de mots

---

serene game,
freely stolen
don't trick your thirst
with very few words



Tuesday, 13 October 2015

séparation

entends-tu quelquefois
les deux mondes
que nos yeux attirent ?
dans l'air aigu,
l'archipel fugace et
le galop du Pégase

---

do you ever hear
the two worlds
that our eyes attract?

in the thin air,
the fleeting archipelago
and the gallop of Pegasus