Tuesday, 30 April 2019

chaque regard

seuls les papillons
dans la forêt
nue, le ruisseau
sinueux mord
les racines
des saules
pleureurs


tes yeux secrètement
parsèment
des lunes
surexposées
vagabondes
(chaque regard
est une séparation)


Sunday, 14 April 2019

on a vu la nuit

on a vu la nuit
offerte aux courants
contraires
quand les feuilles
empruntent les couleurs
de la terre,
quand les langues
des anges
s'affolent et
persévèrent synchrones
ce moment même,
les paroles
m'appartiennent
figées,
recommencées



Monday, 1 April 2019

tes mots

sur les allées
du vieux parc

les branches sont
à l’écoute du temps
et le pavé est ivre
de vols
des colombes
qui viennent d’atterrir
à nos pieds

tes mots, blancs
émissaires d’attente
et de floraison