Friday, 31 July 2015

evening rain

evening rain
opens my window,
brief coherence
teared out
from our first look



Sunday, 26 July 2015

tu n'es plus là

dans les plis
de la chambre bleue

(juste le Minotaure)

on est pris
par son ombre
ressaisie
de nos rêves



Friday, 24 July 2015

cerf-volant

je ne crois pas que vous le sachiez
mais je passe mon temps
à tournoyer dans les troncs
et le rouge de l’été 

presque en riant,

même un arbre resterait
(cerf-volant)
lié à la ligne d'horizon

sinon il me demandait

du corps, des racines
et de l'eau



Sunday, 19 July 2015

tous les deux

repoussés par
l'inexplicable ordre
(tous les deux)

nageons,
comme les hippocampes
filiformes
dans cette innocence
obstinée, dans ton ventre
hyperboréen

---

thrown back by
the inexplicable order

(the two of us)

let's swim
like really thin
seahorses
in this obstinate
innocence, in your
hyperborean belly



mea insula (à Ovide)

mets tes bras autour
de mon cou

pâle indice d'un exil
synonyme à ces mûrs
en méditation


Saturday, 18 July 2015

traum

tout ce que j'ai
ce sont les sons
et la calligramme
de ton nom

(...mais la plupart du temps)
tu caches ce violon
loin de nous
toi, charmant mangeur de feu



Sunday, 12 July 2015

tes pensées

tes pensées
habillées en rouge

(fulgurance attachée
à mes habitudes)

taches de silence,
à deux



Friday, 10 July 2015

mille mots

entre nous
et le cri estompé
des mouettes

lente répétition
qui commence à noircir

mille mots
ne suffisent pas
pour défaire le tissu
de notre regard

Wednesday, 8 July 2015

speculum

(ton image)
saisir
le double jeu de la lune,
blanchir la surface
de mon regard



Tuesday, 7 July 2015

primo tempo

écoute, Eurydice!
vêtues des murmures
blancs,
les feuilles
vont sûrement franchir
leur rythme invisible



Saturday, 4 July 2015

le portrait d’Infante Isabel

ce ne sont pas tes pieds, mes mains
ou même pas ta ligne exquise

ce sont les vols des colombes
qui nous traversent

chaque fois quand on se rappelle
de renverser la clepsydre